LE BAR À JUS DE KILUCRU
Bonjour!

LE BAR À JUS DE KILUCRU

UN FORUM SYMPA, OUVERT ET INFORMÉ, AXÉ SUR LA RECHERCHE ET LA DISCUSSION DES MODES ALTERNATIFS DE SANTÉ PHYSIQUE, MENTALE ET SPIRITUELLE, PAR LES PRODUITS NATURELS, LES TECHNIQUES PSYCHO-ÉNERGÉTIQUES, L'ALIMENTATION SAINE, VIVANTE OU CRUDIVORE.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 antibiotiques, médecine et statistiques (GC Burger sur l'espérance de vie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
moi-kilucru

avatar

Messages : 5846
Date d'inscription : 24/11/2008
Localisation : The Best in the West, MTL, QC

MessageSujet: antibiotiques, médecine et statistiques (GC Burger sur l'espérance de vie)   Dim 29 Mar - 16:02

- Personnellement, je me sens plus rassurée à qu'il y a un moyen d'enrayer une maladie pareille (la typhoïde)

Vous le serez moins quand vous saurez que l'antibiotique qu'on utilisait couramment à cet effet, jusqu'à peu, le chlroramphénicol, s'est avéré susceptible d'induire des aplasies médullaires. Typhoïde ou leucémie, entre les deux mon coeur balance... On a maintenant inventé d'autres antibiotiques, dont on découvrira dans trente ans les effets imprévus. Mais enfin, la médecine a bel et bien rallongé l'espérance de vie ! Au siècle passé, on vivait en moyenne 45 ans, maintenant on en est à 77...

On en serait peut-être à davantage si l'on avait trouvé la faille. Pour ma part, je suis très prudent quais l'interprétation des statistiques. D'abord, on a réduit énormément la mortalité infantile, surtout grâce à l'hygiène, ce qui rallonge singulièrement la longévité moyenne ; cela ne signifie rien quant à l'espérance de vie qu'on obtiendrait en comptant les gens depuis l'âge de cinq ans par exemple.

Ensuite, il ne faut pas oublier que les individus dont le grand âge allonge nos statistiques, sont nés il y a plus de yy ans. Les résultats ne nous permettent donc en aucun cas de prévoir la durée de vie de nos enfants bourrés de petits pots d'antibiotiques, qui n'existaient pas à l'époque.

Il est certain que la médecine permet d'éviter la mort dans toutes sortes de maladies qui autrefois tournaient très mal. Reste à savoir si le gain est effectif : on allonge l'espérance de vie, c'est bien. Mais on ne parle jamais des espérances de maladie: la sénilité, les Paralysies, les attaques, le cancer ne menacent-ils pas de nous gâcher les années que nous avons gagnées par ailleurs ? On préfère ne pas trop y penser. C'est pourtant le principal. Entre mourir à 60 ans d'une bonne fièvre qui fait perdre connaissance, et la mort lente en asile…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
antibiotiques, médecine et statistiques (GC Burger sur l'espérance de vie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Taille d'échantillon - Thèse de Médecine Générale
» Exercice de statistique première année médecine
» Statistiques cumul de neige moyen
» [Salon]Faculté de médecine de Rabat, et autres villes.
» Du mauvais usage des statistiques par Nadine Morano

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE BAR À JUS DE KILUCRU :: Bibliothèque virtuelle - Théories Net et Bouquins-
Sauter vers: