LE BAR À JUS DE KILUCRU
Bonjour!

LE BAR À JUS DE KILUCRU

UN FORUM SYMPA, OUVERT ET INFORMÉ, AXÉ SUR LA RECHERCHE ET LA DISCUSSION DES MODES ALTERNATIFS DE SANTÉ PHYSIQUE, MENTALE ET SPIRITUELLE, PAR LES PRODUITS NATURELS, LES TECHNIQUES PSYCHO-ÉNERGÉTIQUES, L'ALIMENTATION SAINE, VIVANTE OU CRUDIVORE.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'approche Nutralia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mi-crue

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 54
Localisation : une belle petite ville du québec

MessageSujet: l'approche Nutralia   Jeu 19 Mar - 18:30

L'approche NUTRALIA

L'approche NUTRALIA est le fruit de plus de 15 ans de recherches et d'applications personnelles. Elle est le condensé des dizaines d'années de travaux des Docteurs Kousmine, Seignalet, Nogier et de bien d'autres.
Une autre méthode me direz-vous ??
Non, il s'agit d'un travail de réflexion et l'analyse de résultats, je laisse aux médecins le soin d'appliquer la médecine, cependant il reste un nombre impressionnant de symptômes, de mal-être non traités (ou pire traités de mineurs) qui laissent bien souvent le malade dans une profonde tristesse ou inquiétude.
Je pense en premier lieu à la spasmophilie, la fibromyalgie, la fatigue, la "patraquerie" continuelle mais également les rhumatismes, les douleurs articulaires, les hypertensions légères, etc ..
Il va sans dire qu'aucune approche ne peut convenir à tout le monde, la nutrition est une technique de soins qui ne peut se concevoir qu'au cas par cas. Cependant il est possible de rétablir un bien-être physique et moral en suivant les préceptes simples indiqués ci-dessous :

PHASE 1
Elimination des laitages.
Détoxination de l'organisme par le biais de la phytothérapie.
Les plantes sous forme buvable ou la gemmothérapie (bourgeons de plantes) permettent un "nettoyage" en douceur afin de soutenir un organisme ayant atteint un taux "d'intoxination" tel qu'il ne peut le réguler par lui-même.

PHASE 2
Elimination des produits comportant du gluten par l'utilisation de pâtes, farine, pain sans gluten.
Apports de minéraux et vitamines à doses physiologiques (à contrario de doses massives utilisées principalement dans les pays anglo-saxons et créant des carences dans d'autres domaines étant donné la compétition interne des minéraux et des vitamines dans l'organisme)

Restauration d'une flore intestinale de bonne qualité avec des prébiotiques et probiotiques, et éventuellement d'un fongicide (pépins de pamplemousse par exemple).
PHASE 3Cuisson des aliments à la vapeur douce et élimination des allergènes alimentaires, je rejoins à ce niveau le travail du Dr Nogier en prescrivant pendant quelques jours une réforme alimentaire et en ajoutant au bout d'une semaine un aliment considéré comme allergène.
Le Dr Nogier conseille un aliment par jour, je serais d'avis de tester un aliment par semaine.
Cependant il m'a été donné d'observer bien souvent qu'un aliment allergène enclenche très rapidement une augmentation du pouls ( de 70 pulsations à 120 voire plus).
Néanmoins chez certaines personnes le système immunitaire n'a plus ces infimes réactions mesurables objectivement par la prise du pouls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mi-crue

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 54
Localisation : une belle petite ville du québec

MessageSujet: Re: l'approche Nutralia   Jeu 19 Mar - 18:32

PHASE 1
La phase 1 est la suppression des laitages en les remplaçant éventuellement par des produits à base de soja (lait de soja, yaourt de soja, etc ...).Pour les gourmand(e)s essayez les laits d'amandes ou de riz.
Il est fortement conseillé de faire un bilan A2B afin de connaître le terrain le plus fragile, ceci permettra en effet de diminuer ou d'éliminer certains troubles grâce à la supplémentation en minéraux, vitamines, voire dans certains cas d'entamer une cure de détoxination par la prise de draineurs naturels.

Lors de cette première phase la personne peut connaître certaines crises d'élimination qui ne sont pas graves mais qui peuvent être mal vécues (ballonnements, constipation, diarrhées, réactions cutanées, …), il suffira de rééquilibrer l'organisme et de l'aider dans cette élimination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mi-crue

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 54
Localisation : une belle petite ville du québec

MessageSujet: Re: l'approche Nutralia   Jeu 19 Mar - 18:33

PHASE 2
Certainement une des plus ardue à mon avis, en effet il n'est pas aisé d'expliquer à une personne la nécessité d'éliminer les céréales !!! Le pain faisant partie intégrante de notre vie et ayant pour certains une connotation religieuse !
Un vieux naturopathe me dit un jour "le pain n'est pas dangereux accompagné de vin", la science lui donnera peut-être raison, il se peut que le vin ait un effet de neutralisation des effets indésirables du pain…. A suivre !

Cependant le blé et les autres céréales se retrouvent un peu partout, et même s'il est possible de se nourrir que de riz, millet, sarrasin voire quinoa, il est beaucoup plus dur de se passer de pâtes, de pâtisseries, de tourtes, de croissants le matin !
La phase 2 est donc une phase d'adaptation, s'il est vrai que la suppression du lait donne de très bons résultats dans les douleurs articulaires ou autres, dans les cas de spasmophilie, de fibromyalgie, de dépression nerveuse, etc, il semblerait que la suppression des céréales mutées (blé, mais, seigle, etc ….) soit inévitable.
Je suspecte quant à moi, le gluten. Même si le docteur Seignalet fait principalement référence à la mutation du blé.
C'est dans cette optique que je conseille des produits sans gluten, il en existe aujourd'hui une très grande diversité , pain, croissants, fond de tarte ou de tourte, etc
En ce qui concerne la farine sans gluten, il est vrai que les produits de base sont très peu panifiables, une tarte ou une pizza seront un peu plus difficiles à élaborer, les farines sans gluten ressemblent beaucoup à de la pâte brisée d'autant plus qu'elles sont souvent à base de sarrasin (blé noir bien connu des bretons)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mi-crue

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 54
Localisation : une belle petite ville du québec

MessageSujet: Re: l'approche Nutralia   Jeu 19 Mar - 18:33

PHASE 3
La cuisson vapeur douce est un pilier de la phase 3, sans entrer dans un régime crudivore comme l'ont conseillé certain(e)s, je suis un adepte des cuissons vapeur douce et même des cuissons à l'étuvée.
Il semble cependant que dans certaines pathologies lourdes (que nous n'aborderons pas sur ce site), il est vivement recommandé de se limiter à la cuisson vapeur voire à une alimentation crue.
En effet il est maintenant reconnu que la cuisson à de fortes températures, plus de 110°, entraîne une modification du produit d'origine, cependant cette cuisson est aussi créatrice des saveurs de nos plats mais malheureusement aussi d'un nombre impressionnant de toxines qui pour la plupart passent la barrière intestinale et pour d'autres sont de véritables "bombes à retardement" cancéreuses.
Je vous l'accorde cette modification profonde de notre alimentation est un réel défi, aussi bien personnel, que familial et social. J'estime que le plaisir de manger doit rester intact et on se doit de toujours garder cela à l'esprit.
Si le fait de manger cru ou peu cuit durant l'été est d'une assez grande facilité, pendant les saisons froides (bien connues dans mon Avesnois natal) un plat d'hiver bien copieux est aussi un excellent antidépresseur parfois !!!
Il est donc bon dans un premier temps de suivre scrupuleusement l'approche du Dr Seignalet pour par la suite faire l'essai de l'approche NUTRALIA qui à ce jour et avec plusieurs années de recul a donné de très bons résultats.
Cependant je me répète dans les cas de pathologies plurifactorielles ou de pronostics complexes, il est plus que recommandé de suivre le régime Seignalet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mi-crue

avatar

Messages : 1830
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 54
Localisation : une belle petite ville du québec

MessageSujet: Re: l'approche Nutralia   Jeu 19 Mar - 18:34

Questions posées au Dr Seignalet



La suppression des laits animaux n'entraîne-t-elle pas une carence en calcium et, par suite, une ostéoporose ?

"Ces deux problèmes obsèdent beaucoup de gens, car la télévision, les journaux et la plupart des médecins répètent que la solidité des os dépend de leur teneur en calcium et seule la consommation journalière de produits laitiers peut leur apporter en quantité suffisante ce précieux calcium. Et pourtant, je dis fermement non à ces deux propositions.
L'ostéoporose ne correspond pas à des os fragilisés par le manque de calcium, mais à une perturbation du remodelage osseux. Tout au long de notre vie, le tissu osseux se renouvelle. Il est détruit par des ostéoclastes et il est reconstruit par des ostéoblastes. A l'état normal, la destruction et la formation osseuse sont exactement équilibrées.
Chez certains sujets, en particulier une importante fraction de femmes ménopausées, la destruction devient plus forte que la formation. Peut être que les ostéoblastes encrassés diminuent leur activité, peut être que les ostéoclastes, stimulés par la présence de molécules "déchets" dans le tissu osseux, augmente leur activité, ou même à cause des deux facteurs réunis. Dans l'ostéoporose, ce n'est pas le calcium qui disparaît mais l'ensemble de l'os.
C'est pourquoi l'administration de fortes doses de calcium, contrairement à une opinion très répandue, n'est pas capable de renverser l'ostéoporose. Le calcium ne peut pas se fixer sur une trame protéique qui n'existe plus. Les seules médications qui ont démontré un effet bénéfique sont les oestrogènes et les biphosphonates qui sont des inhibiteurs des ostéoclastes.
Par contre, le régime alimentaire hypotoxique, dépourvu de produits laitiers, accompagné de magnésium et de silice, bloque 70 fois sur 100 l'évolution de l'ostéoporose et permet même parfois de regagner une partie du terrain perdu. Sans doute parce que ce mode nutritionnel décrasse les ostéoblastes, meneurs de jeu dans le remodelage osseux.
Pour rassurer encore les réticents, rappelons que l'ostéoporose épargne les animaux sauvages, pourtant sevrés de lait dès leur enfance. Le changement nutritionnel diminue plutôt qu'il n'augmente le risque d'ostéoporose.
Le danger de manquer de calcium est également illusoire. Certes le lait de vache est très riche en calcium. Mais dans le tube digestif humain, l'immense majorité de ce calcium est précipité sous forme de phosphate de calcium et rejeté dans les selles. Seule une petite partie est absorbée. Du calcium assimilable est apporté en quantité largement suffisante par les végétaux : légumes secs, légumes verts, crudités, fruits secs et fruits frais. Le calcium est un minéral très abondant dans le sol où il est récupéré par les racines des plantes.
Finalement l'exclusion des laits animaux ne provoque aucune carence calcique et Fradin (1991) l'a constaté tout comme moi."

· La consommation répétée de viandes et de poissons crus n'augmente-t-elle pas fortement les chances de parasitoses ?

" On trouve parfois des parasites dans la viande (taenia, trichine) et dans le poisson (anisakis), qui sont annihilés par une cuisson suffisamment forte et prolongée. On pourrait donc a priori s'attendre à des ennuis dans ce domaine chez les sujets pratiquant le régime hypotoxique. Or il n'en a rien été. Les rares cas de parasitoses que j'ai rencontrés concernaient des patients qui n'avaient pas encore commencé ma méthode et qui mangeaient "moderne". Chez les 2500 personnes qui appliquent mes prescriptions diététiques, depuis 1 à 5 ans, aucun accident ne m'a été signalé.
Tout se passe comme si l'amélioration des parois et du contenu du tube digestif par une nutrition logique rendait cet habitat insupportable pour les parasites. Je prends cependant quelques précautions systématiquement contre la douve du foie et la trichine qui sont rares en France, mais dangereuses : pour la douve du foie, écarter tout cresson, pissenlit ou mâche d'origine sauvage, non contrôlés. Pour la trichine, n'acheter que des viandes de cheval et de porc de bonne qualité, chez un commerçant de confiance."

· Quel est le délai d'action du changement nutritionnel ?

"Le temps à attendre avant d'enregistrer les premiers bénéfices nets est variable selon les cas. Tel sujet sera déjà amélioré au bout de 15 jours, alors que tel autre devra patienter 2 ans. C'est pourquoi le régime originel doit être essayé pendant au moins 2 ans. Cependant, chez 90 % des individus, les effets favorables se font sentir rapidement, dès les 3 premiers mois."

· Le régime ancestral fait-il systématiquement maigrir et si oui, dans quelles proportions ?
"L'impact du changement nutritionnel sur le poids varie selon les personnes. Selon mon expérience : 2 % grossissent, 20 % restent maigres, et 78 % maigrissent. Dans la grande majorité des cas, l'amaigrissement n'est pas inquiétant. Il fait souvent disparaître des kilos superflus. Il est assez lent, au rythme d'1 à 2 kilos par mois. Lorsque 6 ou 7 kilos ont été perdus, le poids se stabilise et va même souvent remonter doucement à plus long terme.
Une fois sur 100, l'amaigrissement est sévère. Touchant des individus souvent pas très gros au départ. Il est trop rapide et trop marqué. Il convient d'arrêter la diététique pendant quelques semaines, puis de la reprendre en procédant par étapes : d'abord exclusion des laits animaux, puis des céréales mutées, enfin des substances trop cuites
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moi-kilucru

avatar

Messages : 5846
Date d'inscription : 24/11/2008
Localisation : The Best in the West, MTL, QC

MessageSujet: Re: l'approche Nutralia   Jeu 19 Mar - 19:22

waw. Mi-Cru, ça c'est de l'info!!!! yeah!!!!! yeah!!!!! yeah!!!!! yeah!!!!!

j'avais jamais entendu parler de ça!!!!!

c'est exactement à ça que ça sert, un forum, à mettre nos connaissances en commun, de sorte qu'on soit mieux à même de choisir ce qui nous convient!!

merci merci merci

je comprends pas bien le rapport entre la douve du foie et le cresson ou le pissenlit sauvage. il en parle quelque part plus précisément?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'approche Nutralia   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'approche Nutralia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite approche de la théorie du Yin et du yang
» Intéret d'une approche géographique des populations
» Approche amérindienne...
» Première vue de la Terre lors de l'approche de Rosetta
» Fin de l'hiver, approche du printemps ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE BAR À JUS DE KILUCRU :: Bibliothèque virtuelle - Théories Net et Bouquins-
Sauter vers: